© 2014 Martin 20140109_0056

Un petit tour dans l’est

Nous decidames de nous rendre dans l’est de l’île, cote sauvage, jungle, pluie, boue et j’en passe. Après un cyclone de toute façon, il ne fallait pas s’attendre au douce contrées continentales. A tel point que vous n’aurez des photos de la foret de Bebour qu’au moment de la prochaine excursion parce qu’en cette journée, la pluie nous a accompagné du début à la fin ou presque. Nous n’avons croisé personne dans la foret dont la désertion avait peut être a voir avec l’arrêté préfectoral interdisant l’accès a la plupart des sentiers ou a certaines portions de ceux-ci. Ne nous dégonflant pas, nous decidames de courir le risque de nous aventurer sur le sentier menant au point de vue sur le trou de fer faisant fi des 300 derniers mètres dont l’accès demeure interdit jusqu’à nouvel ordre. Finalement nous rebroussâmes chemin en constatant que même la partie « praticable » ne l’était pas tant. La pluie ajoutant a notre expédition une dimension la faisant passer du pénible au calvaire puisqu’assez rapidement nous nous somme retrouves trempes jusqu’aux os. Cependant, débutant la marche par une météo plus que menaçante, limite arrogante, nous y étions préparés. Une fois de retour à la voiture, nous trouvant proche de la partie est de l’île, nous prenons la direction de l’anse des cascades espérant trouver une météo plus favorable. Et tel fut le cas, bien que cela soit très relatif, le ciel s’est découvert légèrement nous permettant de trouver le courage de sortir les appareils photos, dans des conditions loin d’être idéales puisque quelques gouttes subsistaient, persistant a tomber, et s’obstinant a finir leur course, pour les plus audacieuses, sur les éléments optiques frontaux des appareil (filtres ou lentilles frontales). Après quelques coup de chiffonnette ou de pinceau, quelques cliches furent pris, en ce qui me concerne tout du moins. Ignorant les regards interrogateurs des quelques autochtones présents, semblant n’avoir jamais vu un appareil photo ou aperçu la moindre once de technologie, nous regardant semble-t’il tels des touristes, que nous sommes soit! Mais la n’est pas la question. Les colons de l’époque devait n’avoir tout juste quelque livres dont les auteurs ne rêvaient sûrement même pas au savoir faire technique actuel dont nous les gens civilises jouissons quotidiennement.
Bref, quelques ronchonnements plus tard, agacé de passer aux yeux de tous pour le touriste que je suis désormais, me sentant force de maugréer en créole a peine audible, histoire de paraître locale et moins ridicule (peux probant), me voila accroupis dans la boue pour réaliser quelques photos touristiques de coucher de soleil même pas beau depuis un cailloux perdu au milieu de l’océan indien.

Anse des Cascades:

20140109_0063 20140109_0056 20140109_0040

Anciennes coulées de laves dans le sud est de l’Île avec sauna naturel :

 

20140109_0079

One Comment

  1. Posted 13 janvier 2014 at 21 h 47 min | #

    Photos pas belles, pas belles … pas mal quand même ! ici il fait péniblement 6°C, mais bon, au moins on dort au frais et au sec